Culture et documents

Culture et voyages

Documents sonores

Culture, lettres, écriture

Culture philosophique

Cadre de vie

Santé

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://lapagebleue.free.fr/data/fr-articles.xml

Nos animaux domestiques et ceux que nous avons sauvés

Nous avons eu, après notre retour du Maroc et pour faire plaisir aux enfants, pas mal d'animaux... des tortues, ... qu'on nous a volées au cours d'un voyage. Pour faire croire qu'elles s'étaient échappées, les voleurs avaient tailladé le grillage, ce que les tortues elles-mêmes n'avaient jamais fait au bout de plusieurs années... Et avec quelles dents ????

Nous avons eu aussi des poissons, des oiseaux, un lapin

lapin2.jpg

Le lapin Jeannot qui a accompagné ma seconde fille au cours de ses études. Il est mort à 10 ans : il a poussé un simple gémissement lorsque je l'ai pris dans mes bras pour le sortir de son parc et le mettre dans sa cage de nuit. Le lendemain, il était mort.
Dans l'appartement de ma fille, il a vite appris à ne plus ronger et il allait d'une pièce à l'autre.

Chez nous, il a été souvent coquin. Il nous échappait dans les bois et le seul moyen de le rattraper était d'utiliser une cage dont la porte se fermait dès qu'il entrait. Pour l'attirer, il fallait du pain. La seule chose qu'il ne trouvait pas dans la nature. Il acceptait les caresses, il était bien chez nous. Seule lui manquait une petite lapine qu'il se débrouillait de trouver. Plus tard, dans les bois, les chasseurs ont trouvé des lapins sauvages tachetés de blanc !!!

Il m'est arrivé à deux reprises de trouver des bébés lapins, non blessés, dans la gueule de mon chien. Je les ai élevés au biberon.

bb lapin 02.jpg

bb lapin 01.jpg

Je l'ai gardé jusqu'à 5 semaines. Puis j'ai dû le confier à quelqu'un à cause d'un voyage et il est mort le lendemain de notre départ. Il n'a pas supporté d'être enfermé. La personne travaillait alors que moi, je pouvais le libérer de temps en temps. C'était Sauvageon...

bb lapin 04.jpg

Sauvageonne a été nourrie de la même façon

bb lapin 05.jpg

Je l'ai peu à peu sevrée

bb lapin 03.jpg

Et mise dans un parc. Elle vit toujours. Je l'ai prise quand elle ouvrait à peine les yeux. Aujourd'hui, elle a plus de 6 mois. Son parc est immense et j'en ouvrirai la porte après la chasse. Elle pourra mener sa vie, rentrer et sortir comme elle veut

Notre chatte

mascotte.jpg

mascottedort.jpg

Notre petite chatte, indépendante comme beaucoup mais gentille et douce à ses moments. Elle dormait souvent sur le lit de notre seconde fille.
Elle est morte cachée dans notre vide sanitaire lorsque nous recevions un correspondant des enfants. Elle avait 13 ans il me semble. Nous l'avons utilisée pour réaliser un diaporama sur un conte de Noël.

Mes meilleurs souvenirs et les plus nombreux, restent nos chiens...

boby.jpg

Le premier a été Boby. Il était croisé bigle mais était considéré comme un mauvais chasseur qui n'obéissait pas. Il savait chasser... mais pour lui. Nous avons fait sa connaissance chez le chasseur. Je pense que nous lui avons sauvé la vie. Il nous adorait, savait se montrer câlin pour obtenir sa promenade. Nous n'avons jamais su son âge exact. Mais il avait au moins 13 ou 14 ans lorsqu'il est venu mourir dans notre cave sur le tas de foin pour les lapins. Il avait eu une une brusque crise cardiaque après une course folle.

Capi.jpg

Élevé presque en même temps que Boby, il y a eu Capi ( comme le chien de " Sans famille " ). Ce sont des élèves qui me l'avaient donné, bébé. Il était croisé Pinscher nain et Cocker. J'étais contente car Boby ne jouait plus. Il était adulte et le petit Capi et lui se sont bien entendus. Mes enfants ont eu leur bébé chien : coquin, joueur, un peu désobéissant...

Il est mort assez jeune, à 9 ans, noyé dans un minuscule trou d'eau chez un chasseur ! alors qu'il connaissait les dangers de la piscine ! Il s'échappait souvent et les chasseurs avaient lancé des menaces indirectes. J'ai toujours eu un doute.

Aussi, à sa mort j'ai choisi un assez grand chien : Flicka

img004.jpg

Flicka,  setter Irlandais par son père, et croisée briard ( déjà pas de pure race ), par sa mère

flicka.jpg

Flicka, et ses petits,

chien.jpg

P1010479.jpg

DSCN0160.jpg

Roxy est la petite chienne de Flicka que nous avons gardée. Son père était épagneul. C'est notre fils qui l'a choisie. Elle a comme sa mère été une super chienne. Avec l'âge elle était devenue obéissante, comprenait beaucoup de choses et nous aimait...

Elle vient de mourir à l'âge de 16 ans : un super chien, vif, intelligent, gentil, obéissant, fidèle.

Lita.jpg

La dernière, la belle Lita qui m'a rappelé ma Flicka

Moi LOLITA, née le 6 avril 2015, croisée Labrador par ma mère et Husky par mon père : Je suis à jour de mon rappel de vaccins et porte une puce d’identification.
Mon poids est de 22 kg et je suis haute de 55 cm au garrot.
Mon désir, entrer dans une famille avec des enfants. Je suis affectueuse et ne mords pas… J’aime aussi gambader, faire de grandes courses.
Un jardin clos serait le bienvenu car je saute facilement une barrière de 1,50 m.

 Un peu grande mais elle me plait bien

Lolita que j'appelle désormais Lita ( pour n'avoir que deux syllabes et à cause de ma petite fille Lola ) est donc métisse, elle a la robe Noire ( avec la poitrine blanche ) de sa mère Labrador et, surtout, la puissance de son Husky de père. Elle est vive et docile à la fois, écoute assez bien les ordres, sauf dans la folie des promenades ! Là, ce n'est pas au point !   Elle est belle, très joueuse et pas farouche, quand elle rencontre en balade d’autres chiens, elle sympathise surtout pour jouer.

C'est une jeune femelle pleine d’allant, qui accepte la laisse, mais pas trop lorsque l'instinct est le plus fort et les voyages en voiture. Elle aime l'eau, les randonnées, les courses dans les sous-bois... et accepte même les chats. Elle obéit à son nom mais pas tellement non plus, lorsqu'elle attend sa promenade. Elle est folle de liberté ! La vie à la campagne est pour elle un vrai bonheur.


Pour ce qui est des enfants en bas âge, j’avais pu constater que le husky faisait preuve d’une surprenante délicatesse avec eux.
Laissé seul dedans ???

 

Comment bien éduquer son husky ?

Voici quelques conseils simples à appliquer. Le husky sibérien est réputé pour être fugueur, têtu et impossible à éduquer. Il y a pourtant des méthodes accessibles à tous qui permettent de bien éduquer un husky et vivre en harmonie avec lui.
Cet article fait partie de l’événement inter-blogueurs « éduquer son chien » organisé par Paul du blog Nos Amis les chiens.


Nous pourrions parler pendant des heures de cette race de chien et des différentes méthodes de dressage ou d’éducation – à noter que déjà ce point est sujet à de nombreuses discutions, devons-nous parler d’éducation ou de dressage? – mais passons. Concentrons nous sur 3 éléments clés à comprendre et appliquer afin de bien éduquer son chien.

1. Bien connaitre et respecter la race

Il faut dans un premier temps connaitre le husky sibérien pour être capable de le comprendre et ainsi échanger avec lui. La compréhension de la race permet de mieux « cerner le personnage », connaître ses atouts et défauts et ainsi de s’appuyer ou palier à ceux-ci. C’est par la compréhension que l’on pourra appliquer une éducation adaptée à la race et vivre en harmonie avec son chien dans le respect de chacun.
Le sibérien husky a de nombreuses caractéristiques et sa réputation n’est pas infondée.
On peut ainsi noter quelques particularités comme le fait qu’il ait besoin de faire du sport quotidiennement. Il est bourré d’énergie. Si cette énergie n’est pas canalisée, elle va se retourner contre vous. Il faut donc veiller à le faire se dépenser autant que possible.
Le husky est un chien intelligent. Au delà de sa condition physique, cette race de chien a besoin d’occuper son esprit. Cette intelligence peut aussi vous jouer des tours car le husky va observer chacun de vos gestes et déceler la moindre faille pour s’engouffrer dedans.
Le fait d’être intelligent implique qu’il comprendra vite les ordres à retenir. Mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il aura envie de les exécuter. Cette intelligence le pousse à réfléchir au « pourquoi vais-je le faire? ». Ce qui change complètement la donne dans la relation maître-chien. D’où aussi la réputation du husky comme chien têtu. Il faut effectivement persévérer et c’est à « l’usure » que le chien exécutera les ordres.
Le husky est aussi un chien qui vit en meute, avec un code de la hiérarchie bien particulier. Il est important d’en comprendre le sens pour interagir comme il se doit.
Enfin le husky a une réputation de fugueur et…oui il l’est, bien que l’on parlera plutôt d’explorateur. Le chien n’est pas mal là où il se trouve, mais il aime courir, voyager, découvrir à des km ce qui l’entoure. Bien que le chien soit à l’écoute de son maître et est enregistré le rappel, son instinct est tel qu’un jour ou l’autre l’ordre de rappel fera défaut.
Retenons les caractéristiques principales suivantes :
• besoin intense de se dépenser physiquement,
• intelligent,
• têtu,
• vie en meute, avec une hiérarchie précise,
• explorateur

2. Pratiquer l’éducation positive

Je conseil vivement de pratiquer l’éducation positive. Ok mais l’éducation positive c’est quoi me direz-vous. C’est le fait de jouer sur toute note positive qui permettront d’encourager, féliciter et conforter votre chien sur les bons comportements à avoir.
Quelques règles à retenir :
• ne jamais user de brutalité
• toujours encourager le bon comportement
• utiliser des récompenses comme motivant

3. Un maître exemplaire

Pour qu’un husky soit bien éduqué, cela passe avant tout par vous ! Vous êtes la clé de réussite de l’éducation de votre chien. C’est grâce à vous et vos qualités que le husky va apprendre, comprendre et vous écouter.
Vous devrez faire preuve de :
• Patience
• Constance
• Fermeté
• Investissement personnel

Mon husky, ( trouvé sur internet forum ) laissé seul, ...s’est occupé de me refaire la déco, en bouffant les 2 canapés, le panier en osier pour le bois. pour les besoins il avait au moins choisi sa pièce: la salle à manger et toujours au même endroit. vu l’amplitude de mon absence ce type de besoin n’était pas réprimandé fortement.
Aujourd’hui il est super propre dans la maison et il le fait savoir quand cela devient urgent de le sortir. Isko est maintenant laissé dehors où jusqu’à présent il était libre. En effet depuis 5 jours monsieur me confirme qu’un husky est un bon sauteur et fugueur puisqu’il saute la clôture d’1m70 ou cherche des failles ( dernièrement il est monté sur la brouette pour sauter le mur du voisin ) et s’en va découvrir le monde. Voilà ou j’en suis aujourd’hui, et pourtant son sport quotidien on le pratique même a mes retours du travail, quand le temps le permet on s’en va courir 30 à 45 mn, et je joue avec lui. je suis plutôt câline mais je sais être ferme. Je l’amène quasi partout, en ville, au restaurant ( agréable surprise d’ailleurs car au bout de la 3
e sortie il a compris le comportement à adopter), à la plage ( il adore nager ) mais toujours tenu en laisse car en effet même s’il connait le rappel, quand il a décidé que non,  il ne revient pas. Voilà mon expérience, mais à ce jour je suis épanouie avec mon chien et même si c’est têtu, filou voire à étriper, ben j’adore ma boule de poils et j’ai la trouille quand il fugue de le retrouver écrasé.

 - J'ai un husky sibérien femelle de 1 an et demi. Elle est joueuse sauf depuis peu elle devient agressive quand elle manque d'espace.  J'essaie de faire des ballades avec elle, mais elle tire beaucoup et j'ai des problèmes de dos. Je travail avec elle, la marche " au pied " mais elle n'écoute qu'en fin de promenade !!!.
J'aime tellement la voir courir, mais si on la lâche elle part comme une fusée et revient quand elle a envie environ 1h après. Chaque fois je suis morte de peur qu'il lui arrive quelque chose. Dans le jardin on a mis une clôture électrique car elle arrivait à plier le grillage et partait. Depuis on est plus tranquilles.

- Alors le collier électrique est à oublier pour le rappel.

Il faut lui faire comprendre que revenir est toujours quelque chose de sympa.

Donc dès qu'elle revient, même après une heure... c'est gros câlins et friandises.

Ensuite, seulement un rappel sur 10 doit être suivi d'une remise en laisse. Si chaque fois que tu la rappelles, elle se retrouve attachée, elle va vite comprendre que si elle veut s'amuser, il faut qu'elle parte.

Ensuite, caractère indépendant,  retord à l'éducation et qui tire, fugueur, chasseur : félicitations, tu as un Husky.

- Ce ne sont pas de bonnes nouvelles 😕. Je dirai même que c'est inquiétant.


- Inquiétant non car la nôtre reste douce. Chez nous elle n'a jamais rien cassé. Par contre elle ne nous pardonne pas la fessée avec journal. Les plus importants problèmes ( refus de rentrer ) se sont amplifiés au moment des fessées avec journal. Elle a eu peur du bruit.

Maintenant, nous essayons la récompense, mais elle n'a jamais faim ( trop bien nourrie sans doute, trop difficile ??? ). 3 croquettes, ça marche parfois. Mais elle n'a pas encore compris et n'a pas oublié le journal !!!


- Je crois dans ses progrès. Si je t'ai envoyé le laïus sur les huskys c'est parce que si j'ai bien compris, il ne faut pas les heurter de front.
Maintenant donc, quand elle refuse de rentrer, on ne la corrige plus, on lui dit juste " vilaine ", toujours le même mot quand on réussit à l'attraper grâce à 3 croquettes . Mais elle commence à comprendre... car après, au lieu de sortir libre, elle est soit attachée, soit dans le parc fermé.

Finalement, elle comprend très bien car la fois d'après, elle rentre d'elle-même au bout d'1h ( et non jusqu'au repas, 4 ou 5 h après !!! )...


Hier elle nous a joué ses tours, deux fois. Le matin, elle est partie plusieurs heures avec un autre chien, ( Bobi, Capi faisaient pareil ! ) = pas de sortie à 10 h, pas de sortie à 12 h 30.
Et elle n'est pas rentrée non plus, à la fin de notre promenade de 16 h... mais elle était alors cachée dans sa niche ( encore peur de la fessée ??? ). Conséquences elle n'est plus sortie, ni le soir, ni ce matin ( attachée seulement ) jusqu'à midi 30.

A 12 h 30, elle est partie comme une folle. Elle est revenue 10 ' après. Assise, elle me regardait, tête baissée d'un côté puis de l'autre, comme pour m'inviter à la suivre. Porte ouverte, elle est repartie !!! Mais 5 ' après, elle est rentrée et a eu son repas.
Donc :

1 ) elle aura sa promenade de 16 h !!! Quelques croquettes aussi, si elle revient assez vite.
2 ) Pas de sortie ce soir ( attachée dehors ) si elle se moque de nous =  si elle repart quand on la voit et qu'on l'appelle.

 

Elle est rentrée 5 à 10 ' après nous et a eu 3 croquettes. ça marche !!!
Je sais que c'est jusqu'à la prochaine fois. Mais nous serons aussi têtus qu'elle !!!

Elle n'aime pas qu'on lui mente, qu'on lui raconte des histoires à notre façon humaine :
Hier soir, comme tout s'était bien passé à midi et à 4 h, j'ai voulu la libérer avant d'aller me coucher. Je lui ai montré ses croquettes, pensant lui donner envie de rentrer plus vite... Contrairement à son habitude, elle ne voulait pas partir ( croquettes sans doute !!! ). Je suis sortie sur le pas de la porte comme si je venais avec elle et je suis rentrée. Et bien, pendant toute la soirée, elle a attendu, couru un peu, attendu... que je vienne !!! Quand je sortais, elle partait comme pour me dire " Tu devais venir avec moi " ! A tel point que j'ai tout fermé dans la maison et que je suis allée me coucher.

Je me suis réveillé vers 11 h 30. Elle était dans sa niche. Je l'ai fait rentrer et elle a eu ses croquettes !!!

Donc, je ne dois plus lui faire croire que je viens avec elle si ce n'est pas le cas !!!

Aujourd'hui attachée au lever et grand parc fermé à 10 h. De plus il y avait des chasseurs tout près. Nous avons découvert sa voix car elle n'a pas apprécié.

Nous allons essayer le sifflet de rappel.
J'ai commandé un sifflet ultrasons. Il faudra la dresser dans le parc quand il fera beau. De même pour la conduite à la laisse. Par exemple : je peux l'amener à sa niche sans problème car elle a bien compris. Mais je ne peux l'amener au parc car il est loin de la maison et elle croit que c'est une promenade qui commence et elle tire à me faire tomber.

2Maya.jpg

Maya, la petite chienne à notre droite sera notre cadeau de fin d'année. Elle est née le 24 Octobre 2016

Nous allons la chercher le 24 Décembre à Mézières sur Issoire.


                


Date de création : 02/05/2019 . 07:45
Page lue 12 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteur en ligne

  Nombre de membres 0 membre
Connectés :
( personne )
Snif !!!